Effets et bienfaits du jeûne intermittent (jeûne séquentiel)

nutrition diabete cholesterol

Des recherches récentes suggèrent que le jeûne séquentiel (intermittent) permet d’avoir une action anti-âge sur l’ensemble de l’organisme, permet de contrôler les fringales, aide à normaliser les hormones, et provoque une régulation métabolique qui nous aiderait à perdre tout excès de poids. Le jeûne séquentiel (intermittent) s’avère être aussi une aide précieuse pour prévenir différentes pathologies (diabète, maladies cardiovasculaires, et même le cancer). Tout ceci est loin d’être négligeable.

 

Par contre il y a des précautions à prendre pour retirer un maximum de bénéfices de ce type de jeûne qui ne consiste qu’à prendre 1 repas dans la journée. Le but étant d’avoir une pause alimentaire de 20 à 22h.

JEÛNE ET ADN

Nos ancêtres chasseurs et cueilleurs, passaient de longues heures entre les repas, et parfois même un jour ou deux jusqu'à ce qu'ils attrapent ou trouvent leur prochain repas. Cela s'est passé sur des milliers d'années et c'est durant cette période que notre ADN a été programmé, basé sur le fait de vivre ce style de vie pendant cette période de temps.

 

Le pouvoir du jeûne séquentiel (intermittent) est qu'il permet à votre corps de devenir non pas un brûleur de sucre, mais un brûleur de graisse. C’est donc un allié de choix pour retrouver un poids idéal pour votre santé.

 

 

PERTE DE POIDS ET JEÛNE (SEQUENTIEL) INTERMITTENT

  • Perte de masse graisseuse

Pendant le jeûne, pour continuer à fournir du glucose aux cellules de l’organisme, en particulier au cerveau, l’organisme va mettre en place divers mécanismes. Entre 8 et 16 heures après la dernière prise alimentaire, le glucose va provenir de la glycogénolyse hépatique et de la néoglucogenèse. Au-delà de 16 heures les substrats énergétiques utilisés par le cerveau ne seront plus le glycogène hépatique, n’y le glucose dérivé des protéines, mais les acides cétoniques dérivés des acides gras. Les autres organes utilisent les acides gras comme substrat énergétique dès la chute de l’insulinémie. Il est donc nécessaire de faire un jeûne supérieur à 16 heures pour avoir des bénéfices dans la perte de masse graisseuse.

 

  • Contrôle des fringales

Beaucoup de personnes ne font pas la différence entre une réelle fin et une envie. L'hormone dans votre corps qui vous dit d'arrêter de manger est la leptine. La leptine dit également à votre corps de brûler les graisses quand vous ne mangez pas. Le jeûne est le moyen par excellence pour contrôler les fringales.

Lorsque le corps se met en mode « brûleur de graisse », vous avez moins de fringales pour la nourriture. Cela vous permet de rester mince, de maintenir le tissu corporel maigre (et même gagner du muscle selon votre activité), tout en réduisant les processus de vieillissement.

 

  • Normalise les hormones

Le jeûne aide également à normaliser les hormones en permettant au corps de guérir les récepteurs sur la membrane cellulaire. Rappelez-vous, la résistance à l'insuline est un problème de récepteur cellulaire. L'insuline est dans le sang mais les cellules ne l'entendent pas (cela progresse dans le diabète de type 2). Dans les études chez le rat, il a été démontré que le jeûne intermittent aide à normaliser la santé hormonale et cellulaire.

 

 

LE JEÛNE SEQUENTIEL (INTERMITTENT) REDUIT LES PROCESSUS DE VIEILLISSEMENT

Une étude récente a montré que le jeûne augmente l’hormone de croissance de 2 000% chez les hommes et de 1 300% chez les femmes. Toute personne souhaitant conserver un poids de santé, ou retrouver un poids normal, et réduire le processus de vieillissement doit s’intéresser aux bienfaits de l'hormone de croissance humaine.

Zoom sur les avantages de cette hormone de croissance (Somatotrophine STH) :

Secrétée par l’hypophyse antérieure, elle stimule le développement de l’organisme. Elle fait grandir les enfants et rajeunir les personnes âgées. Elle donne du tonus et de la fermeté aux organes et aux tissus, en particulier aux muscles. De part son effet anabolisant sur les protéines, elle diminue la graisse et augmente la masse musculaire, surtout au niveau du ventre, des cuisses et genoux. Elle donne de l’énergie et de la résistance à l’effort. Elle rend calme, sûr de soi, entreprenant et résistant face au stress.

Mais attention, il faudra soigner l’unique repas de la journée, sinon vous allez promouvoir le stockage des graisses par rapport à la combustion des graisses. Et en fonction de la nourriture que vous allez manger, vous transformerez votre corps en « brûleur de sucre » au lieu de « brûleur de graisse », ce qui épuisera votre énergie et provoquera des déséquilibres hormonaux.

 

ZONE BLEUE (LONGEVITE)

Une zone bleue est un néologisme créé pour identifier les quelques régions du monde où la longévité de ses habitants est très nettement au-dessus de la moyenne. En 2017, cinq ont été identifiées (Sarde de Nuoro, Ikaria, Okinawa, Péninsule de Nicoya au Costa Rica, et Loma Linda en Californie). De nombreux nonagénaires en très bonne condition physique.

Ces zones bleues ont en commun d'être des zones ensoleillées et aérées.

  • Les personnes ont une activité physique journalière et au-delà de 80 ans.

  • Ils ont une vie sans stress.

  • Ils ont des liens sociaux et familiaux étroits.

  • Les gens n’essaient pas de réduire leurs calories, mais mangent des aliments entiers jusqu’à ce qu’ils soient pleins. Lorsque le ratio nutriment-calories est élevé, le corps devient rassasié plus rapidement.

En revanche, notre alimentation actuelle, est épuisée de nutriments entiers et riche en calories vides. Sans compter le stress omniprésent et l’absence d’activité physique…

Lorsque vous commencez à expérimenter le jeûne intermittent, vous aidez à guérir les voies de signalisation hormonale dans votre corps et consommez naturellement moins de calories. Il est important de noter que la restriction calorique n'est pas efficace pour la perte de poids à long terme, sauf si elle est entraînée par des changements hormonaux qui aident à réduire le désir de manger. C'est là que le jeûne intermittent entre en jeu.

 

CONTRE-INDICATIONS AU JEÛNE SEQUENTIEL « SUR LE LONG TERME »

 

Il est une chose de faire un jeûne séquentiel (intermittent) sur quelques jours, mais il en est une autre « sur le long terme », dans ce cas, le jeûne intermittent n'est pas pour vous si :

  • Vous consommez une bonne quantité d'aliments à indice glycémique élevé (sucre raffiné, même des fruits à IG haut)

  • Vous consommez des féculents (pain, pâtes)

  • Vous consommez des hydrates de carbone élevés (céréales)

 

Si vous continuez à manger trop de sucres par des sucreries, céréales, fruits à IG haut, vous aurez des effets secondaires :

  • Vous deviendrez un brûleur de sucre, et vous stockerez de la graisse, vous reprendrez du poids à la longue,

  • Vous augmenterez le niveau et la fréquence des envies tout au long de la journée,

  • Vous briserez les niveaux d'énergie…

Tout cela vous empêche de tirer profit du jeûne séquentiel. Vous ne pouvez suivre cette stratégie que lorsque vous :

  • Consommer les bons ratios alimentaires (teneur élevée en fibres, en protéines et en glucides)

  • Aliments à faible indice glycémique

  • Aliments Bio de la plus grande fraîcheur

  • Pas de produits transformés, ou avec conservateur

 

Vous l’aurez compris, le jeûne intermittent est juste magnifique, mais pour en tirer le maximum de bénéfices il y a des règles à suivre.

 

 

NOTE AUX FEMMES

Les mêmes gènes qui favorisent la longévité humaine peuvent déclencher des mécanismes biologiques qui suppriment la capacité reproductrice des femmes.

 

Le jeûne et les protocoles d'exercices intenses, connus pour favoriser la longévité, abaissent également le niveau d'oestrogène et modulent ainsi la composition corporelle, et suppriment la capacité reproductrice des femmes, il arrive que des femmes n’aient plus de règles parce que le tissu adipeux ne peut pas produire assez d’oestrogène pour le faire.

En maximisant l'unique repas de la journée, et en ayant une activité normale dans la journée, vous conserverez une masse graisseuse appropriée et aurez vos cycles. L'été, je ne mange moi-même qu'un repas par jour, et je n'ai pas de problèmes. Par contre, si vous maîtrisez mal votre unique repas, que vous n’avez pas assez de tissu adipeux pour avoir des cycles réguliers, que vous faites en plus des exercices intenses, il va falloir intégrer le jeûne intermittent avec parcimonie pour en tirer un maximum de bénéfices, mais ne pas l’intégrer dans une routine au quotidien. Il est important d'avoir des cycles réguliers.

Si vous voulez avoir un enfant, ou pendant la période de grossesse et d’allaitement, je vous conseille d'adapter votre jeûne, et de consulter un professionnel de la santé.

 


CONCLUSION

En résumé, le jeûne intermittent n'est pas pour tout le monde (surtout sur le long terme). C'est seulement pour les personnes qui vivent déjà un style de vie sain, et qui utilisent « cet outil » pour prendre leur santé en main afin de réduire le risque de maladie cardiovasculaire, de diabète et de cancer, tout en leur permettant d’augmenter leur longévité.

Nous aurons l’occasion d’en discuter plus longuement lors des stages, ou en consultation.

 


Références : 

1998 - Siegel I “Effects of short-term dietary restriction on servivial of mammary ascites tumor-bearing rats.” Cancer Invest.

2011 - “Study finds routine periodic fasting is good for health, and your heart.” Intermountain Medical Center.

2009 - Fernando M. Safdie - “Fasting and cancer treatment in humans: A case series report.” Aging

2012 - Louiza Belkacemi ” Intermittent Fasting Modulation of the Diabetic Syndrome in Streptozotocin-Injected Rates” Internal Journal of Endocrinology.

COORDONNEES

Impasse de la croisée 5

1845 Noville-Rennaz

(2 minutes après la sortie d'autoroute de Villeneuve à côté du magasin Aldi)

info@nsb-nutrition-sante-beaute.com

Tél. +41(0) 79 918 40 03

HORAIRES D'OUVERTURE

DU LUNDI AU VENDREDI

7h00 à 17h00

Uniquement sur rendez-vous

Réservation en ligne sur le second site ici

TROUVER LE CENTRE NSB

  • Facebook
  • Instagram