Hypothyroïdie - traitement naturel

Vous avez les symptômes d'une hypothyroïdie ? Peut-être est-ce en effet un manque d'hormone thyroïdienne, (Thyroxine (T4) et tri-iodothyronine (T3) : sécrétée par la thyroïde. 

Les hormones qu'elle produit sont indispensables au bon développement et au métabolisme. En effet ces dernières accélèrent la circulation du sang, ce qui améliore l'irrigation de tous les organes.

La thyroïde sécrète 10% de l’hormone T3 et 90% de l’hormone T4 qui est transformé par le foie en forme active T3. Quand on parle des hormones thyroïdiennes, on fait donc surtout référence à l’hormone T3 qui a pour rôle de stimuler le métabolisme en apportant plus d’oxygène, de nutriments, d’eau et d’hormones aux cellules du corps.

L’hypothyroïdie correspond à un état d’insuffisance du fonctionnement thyroïdien. Dans ce cas, toutes les fonctions et tous les métabolismes de l’organisme seront mis en sommeil. Il s’agit d’une maladie fré­quente (près de 5 % de la population est concernée), largement prédominante chez la femme. La cause la plus fréquente d’hypothyroïdie à l’heure actuelle est la thyroïdite de Hashi­moto. Les signes d’hypothyroïdie s’installent très lentement, sur plusieurs années, si bien que l’on s’y habitue et vit avec sans s’en rendre compte. 

J'ai moi même eu une hypothyroïdie (fatigue, état dépressif, manque de mémoire...) que j'ai traité naturellement.

Et c'est ce que je vous propose de faire lors de cette consultation. Rétablir la normalité, et ne plus souffrir de troubles de la thyroïde. Bien-sûr, un examen est obligatoire pour confirmer un déséquilibre. Personnellement, je travaille avec le laboratoire mgd afin de faire les prélèvements et les analyses de sang, et je peux aussi travailler en collaboration avec votre médecin traitant.

 

L'importance de préserver l'équilibre de la thyroïde  
La thyroïde secrète des hormones qui permettent de régulariser l’ensemble des fonctions de l’organisme. Ce sont donc des hormones indispensables à la vie.

 

Ces hormones interviennent notamment sur la production de chaleur en jouant sur le métabolisme de base, et à l’effort.
Plus le taux d’hormones thyroïdiennes est bas, plus le métabolisme de base se ralentit. 

Les hormones thyroïdiennes interviennent également sur le métabolisme des graisses. En cas d'hypothyroïdie, le taux de LDL-cholestérol, augmentera et viendra altérer la paroi des vaisseaux.

Enfin, les hormones thyroïdiennes sont fortement impliquées dans le métabolisme des protéines. Les hypothyroïdiens auront une masse musculaire normale, voire augmentée, mais les muscles seront moins efficaces car ils auront plus de mal à se contracter.

Le champ d’action des hormones thyroïdiennes est donc très vaste et rien n’échappera à leur influence. Le cerveau, le cœur, les os, la peau…, pratiquement tous les organes essentiels sont concernés.

Le métabolisme du sucre est également dépendant du taux d’hormones thyroïdiennes. Les dérèglements thyroïdiens pourront provoquer un déséquilibre du diabète chez les personnes diabétiques connues, et pourront même provoquer une hyperglycémie chez les personnes prédisposées. 

A quoi je peux faire attention pour maintenir l'équilibre ? 

APPORT D'IODE SUFFISANT

Sous l’influence d’hormones hypothalamo-hypophysaires, la glande thyroïde fabrique ses hormones à partir de l’iode de notre alimentation. Si les apports en iode sont insuffisants ou trop importants, la machine va se dérégler.

Cet iode ne peut être stocké par l’organisme en grande quantité, c’est pourquoi des apports journaliers par l’alimentation doivent être respectés.

Nos besoins en iode évoluent en fonction de l’âge (de 90 µg/j pour les enfants à 150 µg/j pour l’adolescent et l’adulte) et lors de situations particulières telles que la grossesse et l’allaitement (200 µg/j).

Les personnes les plus à risque de carence sont celles pour qui les besoins en iode sont les plus importants : les femmes enceintes ou allaitantes.

GERER LE STRESS 
On sait que la thyroïde est particulière­ment sensible au stress. On remarque par exemple que la maladie de Basedow ou la thyroïdite de Hashimoto surviennent fré­quemment à la suite d’un événement vécu comme stressant. On sait qu’un stress va entraîner un affaiblissement des défenses immunitaires : cette baisse des défenses va permettre aux mauvais anticorps (les auto-anticorps fabriqués par erreur contre sa propre thyroïde) de ne pas être éliminés comme ils le sont habituellement. C’est ainsi que les maladies auto-immunes vont pouvoir se déclencher. Se protéger du stress sera très important pour éviter les maladies thyroïdiennes.  

LA NUTRITION
Les apports journaliers recommandés en iode doivent être de 100 à 150 µg, mais l’on constate que bien souvent les apports de notre alimentation sont insuffisants. En effet, les aliments sont globalement assez pauvres en iode. Les aliments naturellement riches en iode sont les fruits de mer ou les algues marines. Cer­tains poissons comme le saumon, l’aiglefin ou la morue renferment beaucoup d’iode. Le sel de table n’en contient pas naturellement, mais peut être enrichi en iode (c’est le cas de 46 % des sels de consommation courante). Néanmoins, l’iode étant un élément extrê­mement volatile et sensible à la chaleur, il ne reste bien souvent plus d’iode dans le sel 2 semaines après l’ouverture de la boîte. Attention également à certains aliments “anti-iode” comme le chou, les navets, le soja, le manioc ou le millet qui vont gêner le passage de l’iode dans le corps.

ARRET DU TABAC    
Le tabac est nocif au bon fonctionnement de la glande thyroïde. Il favorise l'apparition de goitres et de nodules, mais également la survenue d'une maladie de Basedow et de rechute de cette maladie. De plus, dans la maladie de Basedow, le risque de développer une atteinte oculaire sera plus impor­tante chez les fumeurs. Protéger sa thyroïde passe donc aussi par l'arrêt du tabac. 

PHYTOTHERAPIE

Lors de cette consultation, nous prendrons le temps de faire un bilan général (hygiène de vie, alimentation...), afin d'évaluer les causes de cette hypothyroïdie, mais aussi les moyens pour guérir avec l'aide de la phytothérapie. 

Lors de la consultation, je fais aussi une séance de biorésonance afin de faire un bilan général, ce qui m'aidera à savoir si d'autres glandes hormonales du corps sont en difficulté, comme à l'exemple des glandes surrénales. 

 

 

REMBOURSEMENT DES CONSULTATIONS

Chaque patient doit préalablement s’informer auprès de son assureur pour savoir si la thérapie (Nutrition MCO) est prise en charge par son assurance complémentaire.

Assureurs conventionnés : Groupe Mutuel, AMB, Caisse maladie de wadenswil,Swica,

Sanitas, Intras, Assura, Sympany,Rhenusana, FKB, Uniqa.

 

FACTURATION

Vous pouvez effectuer votre paiement en espèces ou par « Twint » www.twint.ch.

Si vous souhaitez payer par carte de crédit (+2,9% de frais).

COORDONNEES

Impasse de la croisée 5

1845 Noville-Rennaz

(2 minutes après la sortie d'autoroute de Villeneuve à côté du magasin Aldi)

info@nsb-nutrition-sante-beaute.com

Tél. +41(0) 79 918 40 03

HORAIRES D'OUVERTURE

DU LUNDI AU VENDREDI

8h00 à 19h30

LE SAMEDI

9h00 à 13h00

Uniquement sur rendez-vous

TROUVER LE CENTRE NSB